People's Political Power Policies: Policy 11: Unity

Envoyer nous un question ou commentaire:

Nom:

Adresse Email:

Votre question ou commentaire:

Politique 11 : L’unité

Une occasion manquée  pour l’unité absolue est une grave erreur.  C’est une erreur que de diviser la nation en créant des nations au sein des nations, par cette action, peut-être disqualifions nous délibérément d’autres personnes d’être digne de notre présence?  Nous allons maintenir l’unité du Canada par la construction d’une solide famille de fédération,  des provinces et des territoires.

S’il n’y a pas de division, alors il y a de l’unité.  Cela commence par l’espoir, mais avant que la conviction remplace l’espoir, il faut une preuve que nous sommes disposés à travailler ensemble.  C’est dans ce cas seulement que le rêve d’unité devienne réalité.

Chacun doit être impliqué dans le processus d’unité…le peuple, l’église et le gouvernement par la compréhension et l’écoute de tout un chacun.

Se comprendre mutuellement

C’est par la compréhension que commence l’unité.  Et la compréhension commence par l’écoute,  Cela commence par l’écoute mutuelle, la compréhension l’un de l’autre, puis enfin travailler ensemble pour planifier un meilleur avenir pour tous, indépendamment des obstacles que nous avons créé par orgueil et préjugés ce qui est à l’opposé  de ce qui est nécessaire pour amener un Canada unifié.

Aujourd’hui, nous demandons à tous d’aller de l’avant pour débuter la transformation du Canada d’abord en croyant en notre pays, puis par l’apprentissage de la manière de parler ensemble.  L’écoute, c’est la première étape de la compréhension mutuelle.  C’est de cette manière que la paix va commencer entre les canadiens.

Il a été dit: « Si quelqu’un perd, personne ne gagne. » Ensemble, nous devons apprendre à partager librement et honnêtement les vastes ressources de notre nation.  Le véritable partage signifie qu’il n’y a pas de plus  grand ou de plus petit.  Tous sont égaux et en tant que tels, sont égaux par rapport à la richesse de la Nation.  Et nous devons vouloir  pour les autres, ce que nous voulons pour nous-mêmes.

Écoutons-nous les uns des autres

S’il n’y a pas de division, alors il y a de l’unité.  L’unité commence avec le partage : les deux côtés en écoutant ce que l’autre a à dire.  Au Canada, qui ne veut pas un avenir meilleur?  Nous rêvons tous d’un Canada avec la prospérité, la liberté, la paix et la sécurité.  Mais, nous devons le souhaiter pour tout le monde.  Débutons avec ce rêve, puis enchainons avec les étapes ensemble, nous pouvons commencer à construire cette nouvelle maison, le Canada.  Rappelez-vous, elle commence avec l’espoir.

Mais pour que la croyance puisse remplacer l’espoir, il faut qu’il y ait une certitude que nous sommes disposés à travailler ensemble. Une fois qu’il y a une preuve de cette certitude, alors la croyance va remplacer l’espoir parce que nous sommes maintenant disposés à travailler ensemble pour faire en sorte que le rêve devienne une réalité.

Provinces et territoires

Plus de guerre, Canada!  Les guerres du cœur sont créées par les choses que nous utilisons pour nous démarquer et, par le fait même, nous séparer des autres par des idées nées de fierté : les différences géographiques par provinces et territoires (où nous vivons et où nos « intérêts » résident); les différences de statut social (quelques-uns ont et la plupart n’a pas ); et la partialité causée par des différences de race, de croyances (non-croyants), de couleur ou de sexe - tous les conduit à la séparation, les combats et la rupture.  Ces « guerres » personnelles ont divisé et brisé plus de relations personnelles - ils ont déchiré notre pays.

Nous ne sommes pas ici parce que je suis ‘rouge’, ‘bleu’, ‘orange’ ou ‘vert’ ou parce que je suis de Calgary, à Iqaluit, à Montréal ou à Saint-Jean, mais pour que  tout le monde puisse apprendre à aimer de tout son cœur parce qu’on se rende compte enfin (et honnêtement), que nous sommes tous ensemble!  Nous allons conserver l’unité du pays par la construction d’une fédération solide des provinces et des territoires.  Dans un pays productif, tout le monde travaille pour le bien-être des autres.  La Colombie-Britannique, le Québec, les Maritimes, dans les territoires du Nord-ouest et tous les autres font partie de la famille du Canada où chaque membre est unique et distinct, mais pas mieux.

Chaque province va travailler afin que le bien-être des autres commence par le dialogue et non pas en faisant du « fromage suisse » du Canada avec de trop nombreuses distinctions.  Nous n’allons pas changer le mot ‘province’ et ‘territoires’ à ‘nation’.  Le Canada doit cesser d’être une nation et devenir une famille.  Une famille n’est jamais politiquement fonctionnelle - de manière démocratique, encore moins dans la voie socialiste.  Le PPP va nous guider à l’unité dans l’esprit d’une véritable famille.

Nous sommes une nation sous Dieu. (Voir la Constitution canadienne.)

Le riche et le pauvre

Nous allons mettre fin à la division réelle vers l’unité de la nation - la division créée par la riche élite bureaucratique sur le reste du pays.

Dans tous les pays du monde - c’est toujours « les riches contre les pauvres » parce que les « riches » croient eux-mêmes être plus importants.  Les pauvres vont penser qu’ils rêvent quand tous les gens se réunissent.  Ils vont dire: « Est-ce un rêve?  Les gens nous aiment-ils? » Imaginez à quel point il sera facile quand tout le monde aime du fond du cœur.  Seul l’esprit d’amour pourrait  faire cela - nous enseigner à nous aimer les uns les autres!

Nous sommes là pour la paix et l’amour - pour les pauvres de rêver et de faire en sorte que leurs rêves deviennent réalité au lieu de se tourner vers la drogue, l’alcool, et le crime.  Où, même il y a de nombreuses années, Statistique Canada avait déclaré qu’il serait impossible pour les gens de pouvoir travailler de nouveau au bout de deux ans de chômage; mais nous vous disons aujourd’hui, quand votre pays vous aime enfin, nous verront tous les pauvres gens avoir la conviction qu’ils vont travailler tous les jours avec vous tous.

Les droits de l’homme & l’égalité

Nous allons aussi nous permettre d’ouvrir le cœur de tous les Canadiens, riches ou pauvres, qui ont profité de la grande des cadeaux qu’offre le Canada par sa liberté et de gagner leur vie; où l’on pourrait s’occuper de leur famille, d’une meilleure façon en devenant une partie de la grande famille de l’égalité absolue.

Il n’y a pas de bâtiments ou des panneaux publicitaires ou des musées des « droits de l’homme » qui vont convaincre la nation de son but supposé.  Même si l’unité et les droits de l’homme existent, cela nous permettra d’affecter le financement des « éléphants blancs » dans le logement et en rétablissant les gens des Premières Nations et les pauvres de devenir un avec le reste du Canada.

Pour les médias

Pour les médias (télévision et radio) - il est temps d’être honnête et de croire en votre pays où tous les gens sont enfin ensemble.  Si vous avez vraiment aimé votre pays vous permettrez aux petits partis sans ressources (les parties les plus pauvres) la libre diffusion, le temps de partager avec tous les gens.  Le support est un outil important pour ramener l’unité au Canada et aussi du monde.  Tous les pays devront apprendre de notre pays parce que le Canada va ressembler à un rêve pour eux.

Nous nous réjouissons de toute occasion de nous exprimer à la population du Canada et vous, les médias, avez un rôle majeur à jouer dans les affaires de la nation.  Et nous ne pourrons jamais nous tenir éloigné de vous car, c’est la liberté d’exprimer vos propres observations et vues, qui enrichira la nation, peut-être par vos commentaires pour rehausser la beauté de cette famille que deviendra le Canada.

Nous attendons avec impatience le début d’une relation entre les médias et les idées d’une nation meilleure comme vous tous continuez votre intégrité dans la présentation des rapports pour honorer votre croyance comme un journaliste dans la recherche de la vérité toujours et sans préjugés.

De la Séparation de l’église &État

Devrait-il être ainsi ou pas? Les conflits interreligieux sont présent à chaque religion (également les personnes non religieuses, peut-être athée, communiste, socialiste, ou démocratique). Tout ce qui conduit à la division de la nation doit prendre fin.  Nous soulignons le caractère inacceptable de l’ingérence des gouvernements dans les affaires des autres religions plutôt que d’agir comme médiateur - Cela pourrait engendrer un esprit d’amour, de justice, d’égalité et pour la plupart d’entre nous, le respect pour les plus profondément enracinés dans la base de leur foi.

Encore une fois, si le respect est absent à cause de la liberté d’expression, le respect devrait l’emporter sur la liberté d’expression.  Nous avons besoin de respecter la femme, la famille, les communautés et  toutes les confessions.

Par conséquent, comme c’est présenté au gouvernement et les églises, le gouvernement doit rétablir, par le biais des églises l’éducation appropriée et une bonne connaissance d’une juste et équitable et égal pour tous les gens.  La responsabilité se situe dans le cœur de tous les habitants de cette nation et de l’Amérique du Nord.  Et c’est un devoir pour la nation tout entière de participer à son propre rétablissement.

Tous les habitants de cette terre doivent être rééduqués dans une nouvelle histoire du Canada, où la justice et la vérité seront portées à tous les gens et ceux qui ont subi le lavage de cerveau avec comme conséquence la haine envers les Premières Nations, doivent être ré-instruits par la découverte de la vraie valeur de cette population.

La guérison doit commencer dans tous les lieux : les médias, le gouvernement fédéral et les lieux de cultes.  Avant que quiconque s’engage à apporter la guérison à d’autres, ils doivent eux-mêmes être guéris.  Comment allons-nous savoir quand cela s’est-il passé?  Le signe permanent de satisfaction sera dans la paix, qui viendra de tous les cœurs.  Vous serez alors à une époque de paix.

Nous serrons la main avec tout le monde, dans le véritable esprit d’honnêteté et demandons à notre cœur, « Quand allons-nous commencer ensemble? »

Ce site Web est la propriété du Parti du Pouvoir politique du peuple du Canada. Son contenu ne peut être copié en tout ou en partie sans autorisation. © Parti du Pouvoir politique du peuple du Canada. Tous droits réservés. Autorisé par l’agent enregistré du Parti du Pouvoir politique du peuple du Canada.